Benutzerspezifische Werkzeuge
 

75 ans de Scoutisme en Suisse (1913 - 1988)

Un bref aperçu de l’histoire de la FES, de la FESes et du MSdS de 1913 à 1988. («Plein vent vers l'avenir, 75 ans de Scoutisme en Suisse», brochure éditée par l'équipe fédérale du MSdS, 1988.)

Pfadililie

  

1910 – 1920

Les premiers groupes scouts garçons se sont formés en Suisse e 1910, tandis que les filles ont commencé à se regrouper en 1915. Le 5 ou 13 octobre 1913, la date exacte ne peut plus être retrouvée aujourd’hui, les représentants des associations cantonales déjà existantes, soit Genève, Vaud, Neuchâtel, Berne, Bâle, Zurich et Saint-Gall/Thurgovie constituent au Casino de Berne la Fédération des Eclaireurs Suisses (FES). William Borel est nommé président. Dans les premières années, il travaille avec le système itinérant : chaque canton était autonome, un canton désigné liquidait les affaires courantes et convoquait l’Assemblée des délégués. Genève fut le premier canton désigné. En 1915, Fribourg fit son entrée dans la Fédération.

De 1913 à 1916, plusieurs groupes de filles furent créés en Suisse romande et en Suisse allemande. Ces groupes existaient sans lien les uns les autres. En 1917, Jeanne Pachoud organisa une rencontre des cheftaines de ces différents groupes. Des représentantes de Bâle, Genève, Lausanne, Le Locle, Neuchâtel, Villeneuve et Winterthur se rencontrèrent tandis que les Zurichoises s’excusèrent. L’idée d’un regroupement était née.

En 1918, la Fédération des garçons, sous la présidence de William Borel, se donna de nouveaux statuts qui prévoyaient un président central et un conseil de 7 personnes. Ces membres provenaient généralement d’un même canton. La même année, la Fondation des homes scouts fut créée. Une année après, parut le premier numéro du KIM. La partie romande de ce journal pour chef dominait largement la partie suisse allemande. En 1920 également, le «Livret de l’éclaireur suisse» connu par des générations de scouts sous le nom de «Thilo» sortit en presse. Entre-temps, Grisons (1918), Tessin, Zoug, Soleure, Schaffhouse (1919) et Argovie (1920) se retachèrent à la Fédération.

Les 4/5 octobre 1919, la Fédération des Eclaireuses suisses (FESes) vit le jour. Les sections de Bâle, Berne, Genève, Lausanne, Neuchâtel et Zurich-Helvetia acceptèrent 7 articles de la Loi, des statuts et un insigne communs. Les deux premières cheftaines furent les Bernoises Edmée Vogel-de Watteville et Blanche de Haller. En 1920, Villeneuve et Saint-Gall firent également le pas.

 

1921 – 1930

Yvonne Achard prit en main l’histoire de la FESes en 1921. Elle organisa l’administration ainsi que les finances. Elle dirigea le secrétariat nouvellement créé. Durant son mandat, la fondation du journal trèfle eut lieu.

En 1922, parurent les dix premiers exemplaires. La Fondation des homes scouts, avec l’aide de la Hollande et de l’Angleterre, contribua en 1922 à la création de l’Association internationale des homes scouts. Il fut possible d’acquérir alors le bâtiment de Pemparazza à Kandersteg. Le premier camp national de la FES se déroula à Berne en 1925. Un secrétariat fut également créé à Berne. L’année suivante vit la création du Bureau du matériel.

Dans le règlement de 1924, un poste de Chef suisse fut prévu mais sa nomination n’intervint qu’en 1927. A la suite de la réorganisation de la Fédération suite à l’Assemblée des délégués de 1927 qui eut lieu comme les années précédentes à Berne, le président en fonction alors, Walther von Bonstetten, troqua son mandat contre celui de Chef suisse. Entre-temps, le Valais (1924), Appenzell Rhodes extérieures (1925) et Lucerne (1926) s’associèrent à la Fédération.

 

1931 – 1950

Le premier Rovermoot eut lieu à Kandersteg en 1931, tandis qu’à la même période, se déroulait à Genève le deuxième camp national. 4 ans après, Kandersteg fut nommé officiellement Centre de formation suisse. 1932 marqua la formation des groupes scouts catholiques de Suisse allemande en une association des scouts catholiques.

La FESes progressa également. Si en 1926, on comptait 600 membres pour 8 sections, en 1939, on verra près de 6400 membres pour 97 sections. Contrairement à la FES où c’étaient les associations cantonales qui forment la Fédération, la FESes, elle, se composait de sections locales. En 1931 fut créé le premier groupe des EMT et en 1936, ce sont les éclaireuses catholiques qui se regroupèrent en une association des éclaireuses catholiques.

Le troisième camp national se déroula en 1938 à Zurich, tandis que les 25 ans d’existence furent fêtés à Berne. Appenzell Rhodes Intérieures, Uri (1936) et Schwyz (1938) demandèrent leur adhésion à la FES.

Le début de la guerre marqua également la Suisse. Les scouts furent intégrés dans le service scout d’aide à l’armée. Beaucoup d’éclaireuses s’engagèrent à la Croix rouge. Les scouts prirent également en charge l’organisation des camps d’aide à l’agriculture, organisation reprise par le Gouvernement. En 1940, les éclaireuses protestantes se regroupèrent. Le 25ème anniversaire de la FESes fut célébré en 1944 par un relai dans toute la Suisse.

Après qu’éclaireuses et éclaireurs eurent aidé en 1941, en collaboration avec la Croix rouge, les enfants atteints par la guerre, la FESes organisa en 1945/46 des camps pour des filles en provenance de la France et de l’Autriche et la FES organisa près de 70 camps pour 2000 garçons.

En 1945 furent fondés dans la FES, les Eclaireurs Malgré Tout (EMT). Des camps de formation eurent lieu régulièrement pour les cheftaines éclaireuses. En 1946, on invita également à Kambersberg (Soleure) des cheftaines tchèques, italiennes, françaises et anglaises. 300 cheftaines se retrouvèrent en 1947 à Münster pour leur premier camp national.

Les éclaireurs de l’Armée du Salut s’associèrent à la FES en 1947 et les éclaireuses à la FESes en 1948. Le 4ème camp national de la FES se déroula en 1948 à Trevano au Tessin.

Les éclaireuses célébreront leur 30ème anniversaire en 1949 par un camp au Gotthard, camp qui vit la visite de Lady Baden-Powell. L’année suivante, des cheftaines de sections de toute la Suisse se retrouveront après un camp itinérant de 3 jours au Rigi autour du feu 1er août.

 

1951 – 1970

1951 sera marquée par la participation des FES/FESes au déblaiement des dégâts causés par les avalanches dans les cantons de montagne.

«Our Chalet» à Adelboden, l’un des 4 centres internationaux de l’Association mondiale des Guides fêtera en 1952 ses 20 ans d’existence. Kandersteg vit en 1953 une réédition du Rovermoot.

Les cheftaines éclaireuses auront la possibilité d’acquérir en 1953/54 dans les Franches Montagnes leur diplôme d’animatrice de camp en organisant leur propre camp sous les conseils d’une maîtrise. En 1956 eut lieu également dans les Franches Montagnes, le 5ème camp national de la FES.

La FESes organisa en 1955 à Boldern (Zurich) un camp international de formation pour les EMT. 2 ans après, ce sont 6300 éclaireuses enthousiastes qui se retrouvèrent dans le Vallée de Conches pour un camp mondial en l’honneur de «100 ans de BiPi».

En 1958, la rédaction du KIM changea totalement. La partie suisse allemande y gagnera en importance et les rôles se renverseront. 1959 marquera le premier pas vers une collaboration des deux fédérations de par la mise en commun des deux Bureaux de matériel.

Le FES achète en 1960 un terrain de camp à Ayent, en 1962 l’Alpe di Paz, résultat d’une action de Jubilé, et en 1963 Andwil. Cette même année une révision des statuts fut décidée.

La FES participa en 1964 à l’EXPO à Lausanne. L’Association internationale des homes scouts et le Club scout Alpin fusionnèrent en une Association internationale pour le centre Scout de Kandersteg. Le 6ème camp national de la FES se déroula dans le Domleschg. 12'000 scouts de toute la Suisse y participèrent.

La FESes pour célébrer ses 50 ans d’existence organisa en 1969 un camp Jubilé au Bleniotal. La même année, s’engagea entre les deux Fédérations une collaboration à partir de propositions concrètes et l’idée d’un Glaive routier commun se fit. Celui-ci fut organisé pour la première fois en commun en 1970 par les deux Associations cantonales de Zurich.

 

1971 – 1987

Après l’acceptation en 1971 par le peuple suisse l’article de Constitution concernant la gymnastique et le sport, les deux Fédérations participèrent activement à la construction de Jeunesse et Sport.

Au début des années 70, les représentantes de l’Association des éclaireuses catholiques (AKP) et l’équipe protestante formèrent une équipe commune qui prit le nom d’«Animation Spirituelle».

Durant ces mêmes années, diverses associations cantonales commencèrent à organiser des cours de formation en commun pour les cheftaines FESes et les chefs FES. Le modèle de formation commun date de 1979.

En 1980, eut lieu le premier camp national commun des deux Fédérations. La région de la Gruyère fut envahie durant cette période par 22'000 éclaireuses et éclaireurs.

En 1982, la FESes et la FES signèrent une convention sur la collaboration entre les deux Fédérations et entamèrent des tractions de fusion. Elles élirent également leurs représentants à la commission de fusion.

Peu à peu, cette collaboration toucha diverses domaines: formation, journal de cheftaines et chefs, manifestations communes, etc… Elle permit de rassembler différentes expériences de travail en commun. A la fin de l’année 1985, la commission de fusion déposa un premier projet de statuts, de bases pédagogiques pour les 4 branches et de règlements administratifs et financiers. Les associations cantonales purent s’exprimer à propos de ce premier paquet fusion. Un second paquet fusion leur fut également présenté, paquet pour lequel ils purent à nouveau prendre position.

Le 24.5.1987, tous ces efforts en vue d’une fusion entre le FES et la FESes atteindront leur but. Lors des deux Assemblées de délégués se déroulant simultanément à Lucerne, les délégués des deux Fédérations dirent oui à un nouvel avenir sous le signe d’une nouvelle association, le Mouvement Scout de Suisse (MSdS).

Les organes du nouveau MSdS, comprenant conformément aux statuts adoptés à Lucerne des femmes et des hommes provenant des divers régions linguistiques de la Suisse, furent élus les 24/25 octobre 1987 à Aarau lors de la première Assemblée des délégués.

 

«Plein vent vers l'avenir, 75 ans de Scoutisme en Suisse», brochure éditée par l'équipe fédérale du MSdS, 1988.  



ZA+M der PBS
Speichergasse 31
3011 Bern

pfadiarchiv@pbs.ch